Home 9 mois Mon accouchement de jumeaux – les accueillir

Mon accouchement de jumeaux – les accueillir

by Allychachoo
accouchement jumeaux 2

Pour lire le début de mon accouchement, c’est ici.

Nous y voilà, enfin. La soirée où je vais rencontrer mes bébés. De nuit, une nouvelle fois, à croire que c’est mon créneau. Ça s’agite autour de nous. 2 sage-femmes, 2 auxiliaires de puériculture et le médecin. Oui ça fait un peu de monde pour des jumeaux hein ^^ Mon gynéco n’est plus là, c’est donc celui de garde qui sera présent. Il s’est présenté en me disant qu’il ne faisait qu’assister à l’accouchement et n’interviendrait qu’en cas de besoin. La sage-femme de la journée m’avait expliqué qu’il laissait beaucoup de place aux sage-femmes, là où je sais que mon gynécologue habituel aurait fait l’accouchement lui-même. Je regrette donc d’autant plus que ça ne soit pas elle qui soit là pour m’accompagner !

Je suis à dilatation complètement, c’est le moment, il fallait y aller. Et là, une douleur incroyable qui me transperce. Incompréhensible, car la péri fait encore effet je le sens ! Ce n’est pas les contractions qui me font mal, c’est autre chose. L’une des sage-femme m’explique rapidement que l’un des bébés appuie sur un nerf et que c’est ça qui me fait mal. Je bouge, me mets sur le côté pour soulager la pression : je sens qu’il faut absolument que cette douleur s’en aille car elle me paralyse et m’empêche de pousser car elle n’est pas du tout synchro avec mes contractions. Heureusement au bout de 3-4 minutes ça se calme, mais quelle frayeur !

J’avoue que pour Pif, j’ai eu un peu peur. Peur que l’histoire ne recommence car je poussais, plutôt bien d’après ce que me disais l’équipe, mais il remontait beaucoup entre chaque poussée. Un peu bloqué dans mon bassin, comme son grand frère, et je me suis dis “c’est ça, c’est ça qui avait fait mon thrombus”. Et puis il y a cette auxiliaire de puer que je n’apprécie pas, je n’aime pas comment elle me dit de pousser, je trouve ça bête sa méthode, j’ai vraiment envie de lui demander de se taire. Je pousse, mais ça n’avance pas assez…  Pourtant mon petit amour est là, il arrive, “on voit les cheveux madame, vous voulez toucher ?”. J’accepte avec enthousiasme, je tends ma main et… rien. Je n’y arrive pas, mon ventre est trop gros, je ne peux pas toucher. Tout le monde rigole. “Ooops, c’est vrai qu’on propose toujours aux mamans qui n’attendent qu’un enfant, mais vous avec votre gros ventre là ça ne va pas être possible en fait”. Le travail est efficace, je sens bien mes contractions, la péridurale n’est pas trop forte, mais non… Cela fait déjà une petite vingtaine de minutes que je pousse…

Je regarde du coin de l’oeil le médecin sur sa chaise, je le vois bouger suite à un regard un peu appuyé d’une des sage-femmes et il se lève… Tout de suite il me rassure, “le bébé est un peu coincé, on va juste l’aider un tout petit peu”. Ce mec est d’une zénitude incroyable, ça me rassure totalement. Il attrape une spatule, me demander de pousser et à peine commencé hop il débloque Pif et s’écarte aussitôt pour laisser la sage-femme finir ce premier accouchement. Les épaules, et je peux attraper mon bébé. Je vois mon ventre dégonfler de moitié d’un coup. J’attrape mon petit amour sous les épaules pour le mettre sur moi, et instantanément la plénitude, l’évidence, le coup de foudre. Et l’envie de dire merci. J’ai mon bébé sur la poitrine et je me dis que je suis heureuse. Le papa coupe le cordon, à sa grande surprise, lui qui ne voulait pas, finalement. Mon petit garçon est là, il est parfait.

Le truc quand tu accouches de jumeaux, c’est que forcément… Le deuxième arrive 😉 J’ai gardé mon petit Pif, un peu fatigué par le travail, sur moi moins de 2 minutes puis son papa l’a pris et hop, on y retourne. Mon gynéco m’avait parlé de l’accouchement en me disant “on va chercher le deuxième”, sans mentionner le terme barbare de “grande extraction” et volontairement je ne m’étais pas trop renseignée sur le sujet. Là, j’ai les 2 sages femmes sur mon ventre qui “poussent” gentiment Hercule, qui était en transverse, pour qu’il se place en siège en me disant de ne surtout pas pousser (c’est ce qu’on appelle une VME, une Version Externe Manuelle, très rapide et absolument pas douloureuse dans mon cas). Le médecin va attraper mon deuxième. Et je vois littéralement sortir mon bébé par le pied, avec son dos qui me fait face couvert de sang et la tête… reste coincée ! Vision assez folle, j’entends “forceps” et j’ai juste le temps de me dire “mais enfin comment ça ce n’est pas possible” que hop on me demande de pousser une dernière fois et bébé est là. Comme ça. A la vitesse de l’éclair, et la vision était oubliée. Mon petit bébé était là et bien là, tout rougi, tout petit, et je peux l’avoir contre moi. Il est merveilleux. Je regarde le papa qui tient le premier dans les bras, et je les trouve incroyable. Je nous trouve tous incroyables. Je coupe alors le cordon, et je me dis que ça y est. J’ai réussi. Ils sont là et tout va bien.

Les petits sont emmenés le temps de faire les premiers soins avec leur papa. J’ai le droit à une remarque à la con d’une des auxiliaires, qui reste seule avec moi 1 minute et trouve le temps de me dire que sa mère a eu des jumeaux qui sont morts à l’accouchement. Oui, vous avez bien lu… Je peux vous dire qu’à ce moment là je suis sur un nuage donc je m’en fiche de ce qu’elle raconte, mais enfin cette indélicatesse en salle de naissance m’espante.

Mes bébés reviennent, j’ai enfin ce moment dont je rêvais. Le peau à peau, avec mes deux amours contre moi. La tétée d’accueil, je suis émerveillée de les voir prendre le sein, de sentir leur chaleur contre moi. Je vis l’un des plus moments de ma vie, et j’en ai conscience. Je me sens chanceuse, victorieuse, et surtout totalement apaisée. Je suis en pleine forme, tout le monde a le sourire autour de moi. Juste toujours cette auxiliaire qui me dit “houlalala, ils respirent mal, il faut absolument qu’ils montent en néonat, je vais les appeler !”. Je vois bien que les sage-femmes ne sont pas du tout de son avis, mais bon, forcément, avec des jumeaux on ne veut prendre aucun risque, surtout pour mon petit Pif est bien fatigué. Ils ont donc passé leur première nuit en néonat, ce que j’aurais pensé être un déchirement si j’y avais réfléchi avant mais je me sens tellement bien, je les sens tellement bien que cela ne me gêne pas du tout. Ils montent, je bois des litres d’eau dans le dos des sage-femmes, je me sens en pleine forme. Je reste un peu sous surveillance mais je sais que cette fois je vais bien. Avant de rejoindre ma chambre, je demande à la sage-femme qu’elle me fasse un toucher vaginal pour être sûre. Elle m’explique qu’il n’y en a pas besoin après un accouchement, je lui réponds que je sais mais que j’ai toujours en tête la phrase de la gynécologue la dernière fois, qui m’a dit que si on en m’avait fait un après mon premier accouchement on aurait pu réagir plus vite. Tout va bien. Je pousse un ultime soupir de soulagement, je rejoins ma chambre et je m’endors comme une masse avec le sentiment du devoir accompli.

Une anecdote extrêmement sympathique. Après la naissance, quand nous avions les garçons avec nous, nous avons eu le plaisir de revoir la sage-femme qui nous avait suivi toute la journée. Après sa soirée, elle est revenue à la maternité juste pour nous saluer, et nous féliciter. Il n’y a pas grand chose à dire sur ce genre de geste. Beaucoup d’émotions, et une personne au-delà du professionnalisme. Merci.

Un accouchement incroyable, mes petits amours <3


Mes photos de grossesse ont été réalisées chez Awen photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

20 comments

Maminechat 18 mars 2019 - 19 h 49 min

Merci pour ce récit. C’est très intéressant pour les futures mamans de jumeaux 😉

Reply
Allychachoo 18 mars 2019 - 20 h 49 min

Et je leur souhaite un aussi bel accouchement que le mien <3

Reply
Die Franzoesin 18 mars 2019 - 20 h 02 min

Oh la la mais je pourrais presque pleurer ! Je suis tellement heureuse pour toi de savoir que tu as pu savourer ces moments.

Reply
Allychachoo 18 mars 2019 - 20 h 49 min

Oui si tu savais… C’était parfaitement ce qu’il me fallait <3

Reply
Justine 18 mars 2019 - 20 h 29 min

C’est bon tu m’as mis la larme à l’oeil !

Reply
Allychachoo 18 mars 2019 - 20 h 50 min

J’aime tellement lire des récits d’accouchement, je comprends 😉

Reply
Co 18 mars 2019 - 21 h 30 min

Quel beau récit! Quel bonheur pour toi de pouvoir, non pas oublier, mais mettre au second
plan les souvenirs douloureux de ton premier accouchement!
Super contente pour toi!
Gros bisous

Reply
Allychachoo 19 mars 2019 - 11 h 16 min

C’est tout à fait, ça a apaisé beaucoup de choses <3

Reply
3 kleine grenouilles 19 mars 2019 - 23 h 51 min

Quel beau et émouvant témoignage ! On ressent ta sérénité quand tu parles de cet accouchement.

Reply
Allychachoo 20 mars 2019 - 13 h 06 min

C’est tellement ce que j’ai ressenti <3

Reply
Lisa 20 mars 2019 - 10 h 31 min

Très beau récit qui me rappelle l’émotion de la rencontre avec mes deux bébés même si je n’ai pas accouché par voie basse comme toi, mais par césarienne. Ces souvenirs sont précieux. Je me rappelle de la mère d’une amie, qui lors de chaque anniversaire de sa fille, relatait les circonstances de sa naissance. Je trouvais ça génial que mon amie puisse connaître le récit détaillé de sa venue au monde tous les ans. C’est une belle transmission je trouve. Tes enfants seront sûrement heureux de lire ton texte lorsqu’ils seront devenus adolescents ou adultes !

Reply
Allychachoo 20 mars 2019 - 13 h 11 min

Merci pour ton message Lisa <3 Tu as raison, ce sont des beaux souvenirs à transmettre, j'ai toujours aimé quand ma maman me racontait ma naissance !

Reply
Charlotte - Enfance Joyeuse 20 mars 2019 - 10 h 39 min

Quel magnifique témoignage. Une naissance magique et des professionnels bienveillants. De l’amour, de l’amour et encore de l’amour !
Merci beaucoup de partager ça avec nous !

Reply
Allychachoo 20 mars 2019 - 13 h 09 min

Oui, j’aurais tellement aimé que l’équipe qui m’a suivi la journée soit aussi là pour mon accouchement !

Reply
Julie 20 octobre 2019 - 1 h 09 min

Félicitations pour vos jumeaux vous pouvez pas savoir à quel point vous m’avez rassuré par ce temoignage, j’ai accouché il y a 4 mois (1er accouchement) et j’ai eu un thrombus pareil douleur atroce j’ai mis presque 2 mois à remarcher normalement j’etais Choqué de voir quelque chose d’aussi gonflé j’ai cru que mon périné allait tomber j’avais jamais vu sa de ma vie et quand on m’a Dit que j’ai failli mourir ça a été comme un choque pour moi.. 4 mois après je suis encore choqué et j’arrive pas à tourner la page et j’ai peur de retomber enceinte alors que je ne voulais pas qu’un seul enfant.. mais vous me redonnez espoir merci

Reply
Allychachoo 6 novembre 2019 - 19 h 00 min

Je suis contente si mon témoignage a pu vous rassurer, c’est vrai que c’est quelque chose dont on entend tellement tellement peu parler… Donnez-vous du temps, c’est une épreuve compliquée et c’est normal de ne pas s’en remettre du jour au lendemain. N’hésitez pas à vous faire aider si vous en ressentez le besoin, j’ai notamment suivi une thérapie EMDR pour contrer le stress post-traumatique et cela m’a permis d’avancer un peu. Courage à vous <3

Reply
Julie 20 octobre 2019 - 1 h 18 min

Mais j’ai eu aussi une déchirure compliqué du périné (jusqu’à l’anus) et quand la gyneco m’z Recousu je sais pas ce qu’il s’est passé mais mon vagin s’est fermé en cicatrisant et je ne peut même plus avoir de rapport avec mon mari depuis que j’ai accouché , en plus j’ai vu que ma souture est pas droite et je voit des bout de chair qui dépasse j’ai l’impression que ce cauchemar va jamais finir…je suis retournée voir la gyneco pour lui montrer et elle m’à dit qu’elle va devoir inciser à l’interieur (Vu que c’est bcp bcp trop fermé..) heureusement que je peut quand même faire pipi mais ça m’inquiète et j’arrive pas à vider ma tête …:(

Reply
Allychachoo 6 novembre 2019 - 18 h 58 min

Courage à vous <3 J'espère que vous serez rapidement prise en charge pour cela !

Reply
Julie 8 novembre 2019 - 14 h 04 min

Bon voilà bilan de la gynecologue : je doit me faire opérer sous anesthésie générale et elle doit refaire toute la souture avec un chirurgien car à l´exterieur j’ai dès morceau de chair qui devraient être à l’intérieur (ce n’est pas une décente d’organe) elle m’a dit que c’est à cause du thrombus que j’ai eu je sais plus quoi penser… mais obligé de laisser bébé par mon plus grand désespoir alors que j’allaite encore exclusivement trop dégoûté mais je peut vraiment pas rester comme ça même pour un touché vaginale la gyneco ne peut m’examiner c’est totalement fermé … je pensais que je ne pouvais pas tomber plus bas après le thrombus mais j’ai L’impression que cette histoire ne va jamais finir

Reply
Allychachoo 8 novembre 2019 - 14 h 59 min

Je suis vraiment désolée de lire cela… Avoir une complication après avoir vécu tout cela, je comprends que ça soit extrêmement dur à vivre ! Courage, c’est important de passer par cette opération et j’espère sincèrement qu’ensuite tout cela ne sera qu’un mauvais souvenir.

Reply

Leave a Comment