Home 9 mois Les questions sur les jumeaux pendant la grossesse

Les questions sur les jumeaux pendant la grossesse

by Allychachoo
questions jumeaux grossesse

Suite au post de Pink & Green il y a quelques temps, j’ai eu envie moi aussi de vous compiler un peu les remarques que j’ai pu entendre depuis le début de ma grossesse…. Et clairement, il y en a ! Au-delà du trio classique et immuable auquel j’ai eu à répondre en permanence pour ma première grossesse (le triptyque “c’est pour quand ?” / “fille ou garçon ?” / “tu comptes allaiter ?”), une grossesse gémellaire se distingue par son cortège de questions bien spécifiques. Je pense que toutes les mamans de jumeaux savent de quoi je parle.

Houla, c’est pour bientôt, non ?

On me l’a demandé pour la première fois à 16 SA. J’en suis à 32. Et on me le dit toutes les semaines… Inutile de vous dire qu’à chaque fois, je me sens comme une baleine échouée… Surtout quand tu réponds, “non non, c’est pour mars”, les gens te regardent avec effarement, horreur. En mode “mais comment peut-elle être aussi grosse déjà ??”. Bon, déjà, merci de la délicatesse. Mais surtout, ce n’est que le début. Car FORCÉMENT, je me sens obligée de justifier. “Oui, mais il y en a deux”. Là, les visages se détendent un peu. Et on passe à la rafale des questions suivantes 😉

Des jumeaux !! Ah bon, il y en a dans votre famille ?

La toute première question qu’on me pose en fréquence. Comme si le facteur “héréditaire” semblait être la seule explication rationnelle au fait d’attendre des jumeaux. Alors certes, moi aussi “avant” (ah, ce “avant” 😉 ), j’avais en tête que l’hérédité avait un rôle à jouer, ok. Mais seulement un rôle, ça parait logique que ça arrive aussi comme ça, non ? Et bien non. Je peux vous dire que quand je réponds que pas du tout, il n’y a aucun jumeaux dans nos familles, je sens que ça jette un peu un froid. Comme si les gens en face réalisaient en fait que, comble de la bizarrerie, ça peut arriver à n’importe qui. Et donc potentiellement ça aurait pu être eux. Tu sens qu’ils envisagent l’idée ¼ de seconde et qu’elle est rarement plaisante, c’est assez fun à voir ^^

C’est venu comme ça ?

La question qui te sous-entend gros comme une maison “bébés couette” ou “bébés PMA” ? Parce que si ce n’est pas héréditaire ma brave dame, c’est bien qu’on est allés les mettre ces deux bébés, n’est-ce pas ? Alors même si je trouve cette question un peu intrusive, je dois dire que j’y réponds quand même, c’est un peu cavalier certes mais je comprends la curiosité. Enfin, je vous dis, c’est peut-être justement parce que c’est “venu comme ça” que je suis assez à l’aise avec le fait de le dire. Bon, généralement, les gens flippent un peu, dans la continuité de la question précédente 😉 Mon dieu, on peut donc faire des jumeaux “comme ça”, même s’il n’y en a pas dans notre famille ?? Et oui. Je n’ai pas la recette qui fonctionne à coup sûr, mais croyez-moi : ça arrive.

C’est des vrais ou des faux ?

Ah bein oui, un classique, c’est des vrais ou des faux ces petits d’abord ? Bon, déjà, je ne fais pas partie de celles qui sont choquées par l’emploi de ces termes de “vais” ou de “faux”, ça a le mérite d’être clair pour tout le monde. Par contre, ça me permet de voir que tout le monde n’a pas les mêmes connaissances en génétique ^^ À partir du moment où vous dites que c’est le même sexe, dans la tête de pas mal de gens quand même, c’est automatiquement des vrais jumeaux. Sauf que oui mais non, ça peut être des faux, je vous assure. Oui, j’ai à argumenter souvent que c’est possible. Promis, je sais de quoi je parle tout de même 😉 Le pire ? Quand je réponds la vérité, à savoir “a priori ce sont des faux jumeaux, mais il reste 20-25% de possibilités que ce soit des vrais”. Alors là, je perds tout le monde. Et je le comprends, moi même avant je ne savais pas qu’en cas de jumeaux du mêe sexe, même dans deux poches, on avait ce genre de petit suspens. Si en plus je rajoute qu’on ne le saura qu’à la naissance, voir dans les premiers mois de vie, alors là…

Vous savez les sexes ? Ah, 2 garçons, pas trop déçue ?

Passons rapidement sur ce point, je ne comprends toujours pas qu’on puisse dire ça, jumeaux ou pas jumeaux. C’est tellement déplacé quand on ne connaît pas la personne. C’est tellement déplacé quand on nous connait et qu’on connait notre histoire. C’est tellement con comme conception de la famille que la finalité réside dans le fait d’avoir des enfants des deux sexes sous peine de “déception”. Bref, vous l’aurez compris, ce sujet m’énerve. Je m’évertue donc à répondre avec un grand sourire pour accompagner mon “bien sûr que non, pourquoi ?”.

Mais ça ne t’a pas fait un choc ?

Comme je la comprends cette question 🙂 Je pense que c’est celle que j’aurais posé spontanément à n’importe quelle copine qui m’aurait annoncé attendre des jumeaux ^^ C’est aussi une question un poil délicate pour moi, car je sais que j’ai vite tendance à dire que oui oui, ça a été un choc, et difficile à encaisser, et, et… Là généralement, je me rends compte que je n’aime pas trop présenter les choses de cette façon, qui sous-entend que je n’ai toujours pas digéré le truc. Je me dis que ça peut potentiellement gêner la personne qui m’a posé la question. Et je m’en veux de mettre l’accent sur ça pour cette grossesse. Bref, pas facile !

Des jumeaux j’en rêve ! Tu n’es pas trop heureuse ?

Comme il est difficile de répondre “ah moi je n’en rêvais pas du tout, c’était même mon pire cauchemar” ^^ Je n’ai tellement jamais eu cette fascination pour les jumeaux que je ne sais pas trop comment gérer ce genre de questions qui déborde d’enthousiasme et même parfois d’envie !

Tu n’as pas peur pour gérer tout ça ? Moi je ne pourrais pas…

Autant au début je comprenais parfaitement cette question parce que je me la posais en permanence, autant maintenant elle me saoule. J’en ai marre des “bon courage”, des “3 garçons à la maison ça va être dur”, des “les premières années vont être très difficiles”. Genre j’ai juste envie de répondre “ta gueule” maintenant. Les difficultés qui peuvent venir, on les a bien en tête, merci bien, mais balancer tout ça à la gueule d’une femme enceinte aux hormones à fleur de peau, sérieux ? Un peu de compassion s’il vous plaît.

 

Bon, en vrai, je suis assez relax face à toutes ces remarques quand même, je vous rassure. Certaines m’interpellent par leur petit manque de tact, mais d’un autre côté je comprends tout à fait qu’on puisse avoir envie de réagir à ce côté un peu “extraordinaire” d’une grossesse. Mais soyons honnêtes, plus le temps passe plus certaines remarques me pèsent…

Bon, je pense que de toute façon il vaut mieux que je m’habitue, car je n’ai pas fini d’en entendre des réflexions ! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

20 comments

Die Franzoesin 27 janvier 2017 - 9 h 27 min

Je pense que les jumeaux continuent un peu de fasciner avec leur particularité donc je ne suis pas étonnée de ces questions récurrentes… j’espère qu’elles ne t’attendront pas trop c’est clair que certains manquent de tact, mais d’autres doivent te rassurer aussi, de voir que certains t’envient 🙂 . (Celle qui m’énerve particulièrement c’est « je pourrais pas », c’est aussi une remarque que beaucoup ont faite à ma sœur pour mon neveu. Ben ouai mais parfois dans la vie on a pas le choix !)

Reply
Allychachoo 27 janvier 2017 - 10 h 57 min

Disons que le manque de tact ne m’étonne pas trop, car en fait jumeaux ou pas jumeaux ça touche à la grossesse en général. J’avais été surprise déjà pour mon grand du nombre de questions parfois assez intimes que des inconnus peuvent te poser, comme si la grossesse « autorisait » une sorte d’intimité communautaire géante ! Et d’ailleurs, c’est fou de voir aussi à quel point on devient aussi moins pudique sur ce genre de sujet, à en parler « facilement » en fait 😉 Par contre, aller jusqu’à dire un « je pourrais pas » à ta sœur, c’est quand même assez fou… Qu’on le pense, oui, bien entendu. Mais de là à l’exprimer ouvertement, ça me laisse pantoise.

Reply
Maristochat Bellemam' 27 janvier 2017 - 9 h 59 min

Le manque de tact et la curiosité de certaines personnes m’étonnera toujours.
Mon papa a un vrai jumeau.
Ils ont un physique qui se reconnait (chauves, lunettes, grands ..) et quand je me promenais petite avec eux deux, je sentais souvent les regards des gens.
On me posait des questions insistantes et déplacées: « mais tu les reconnais ? Tu sais lequel est ton papa ? » qui me gênaient beaucoup.
Moi, je n’ai jamais vu ce que les gens voient….
Alors, je peux imaginer les questions auxquelles tu es confrontée et auxquelles tu seras surement confrontée longtemps …
Mon papa étant jumeau, la maman de mon mari également, on en a eu un paquet et la question à chaque bébé c’était : « alors ? ils sont un ou deux ?  » (mais nous, on y était préparé !).
Par contre, tu m’apprends qu’on ne sait pas de suite si ce seront des vrais ou de faux jumeaux, je me renseignerai là-dessus.

Reply
Allychachoo 27 janvier 2017 - 11 h 08 min

Et oui ! Figures toi qu’en fait, quand ils sont dans la même poche et/ou ont le même placenta, on est sûrs que ce sont des monozygotes, ok. Mais quand ils ont chacun leur poche, chacun leur placenta, et que donc il s’avère que c’est le même sexe, ça peut être des monozygotes qui se sont « séparés » dès les premiers jours. J’étais sciée en apprenant ça 😉
Je pense qu’en tant qu’enfant de « vrais » jumeaux tu as effectivement dû en entendre… Alors que quand on y pense, c’est quand même ultra bizarre de faire des réflexions de ce genre à un enfant…

Reply
Quatre enfants 27 janvier 2017 - 10 h 54 min

Et tu n’as pas fini de les entendre ces questions, encore plus nombreuses après la naissance. Quand je me déplaçais avec mes 2 minis bébés dans la poussette double, avec en plus un enfant plus grand de chaque coté de la poussette, l’effet tribu est fatal et les gens m’arrêtaient toutes les 5 minutes pour me faire le combo gagnant (ce sont des vrais ? / conçus naturellement ? / quel courage ! / ça doit être si difficile !). Mais comme toi, je prenais à chaque fois 5 minutes pour répondre car les gens sont généralement bien attentionnés, maladroits parfois, un peu lourds aussi de temps en temps, mais bien attentionnés 🙂

Reply
Allychachoo 27 janvier 2017 - 11 h 11 min

Oui voilà, je suis souvent assez « conciliante » avec les questions car au final, et c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup pendant la grossesse, cela permet d’engager la discussion naturellement avec les gens, ça lève des barrières et c’est agréable 🙂 Je me prépare pour la suite des questions après la naissance, je viendrais vous faire un florilège, ou alors pousser un coup de gueule ^^

Reply
Mady 27 janvier 2017 - 14 h 31 min

Bon du coup, on va te parler de politique plutôt que de ta grossesse, c’est plus sûr ! 😉

Reply
Allychachoo 27 janvier 2017 - 17 h 16 min

Hahaha ^^ Remarque, en ce moment, je serais ravie qu’on puisse avoir nos discussions politiques, c’est tellement le bordel en ce moment, ça m’aiderait à y voir + clair 😉

Reply
Mon Joli Coeur 27 janvier 2017 - 15 h 25 min

J’ai bien aimé lire ton article et je comprends que certaines remarques ou questions doivent commencer à te saouler, mais à mon avis ce ne seront pas les dernières… Quand tu te promèneras avec tes 3 garçons, les gens t’interpelleront peut-être encore plus ^^ Mais c’est sans doute une façon d’engager le dialogue, de montrer qu’ils s’intéressent à toi et à ta situation (même si leurs questions sont parfois un peu maladroites).

Reply
Allychachoo 27 janvier 2017 - 17 h 17 min

Oui, voilà, j’essaye de le prendre comme ça 🙂 Mais c’est vrai que « holalala ça va être duuuuuuuuur », au bout d’un moment, tu en as marre ^^

Reply
Nanou 27 janvier 2017 - 16 h 35 min

J’ai eu les mêmes ! Toutes (jusqu’aux 2 petits garçons of course et la déception qui va avec…)
Et ce n’est que le début… La poussette double attire les regards, les remarques, les gens sympas et aussi un tas de cons 😉
Parfois on papote, parfois on regarde ailleurs histoire qu’on nous fiche la paix. Pour résumer, beaucoup de gens éprouvent quand même un grand respect pour les mamans de jumeaux ;-))

Reply
Allychachoo 27 janvier 2017 - 17 h 22 min

Oui, je sais, il faut que je m’habitue car je n’ai pas fini de les entendre ^^ Le respect et l’admiration je prends en tout cas, ça fait du bien au moral :p

Reply
Angèle 29 janvier 2017 - 15 h 57 min

J’aime le ton de ton article et ton esprit positif, compréhensif et ouvert vis à vis de ces réactions (parfois/souvent étonnantes) des gens.
Je suis j’avoue assez choquée quand je lis certaines Mamans, enceintes de jumeaux ou pas, qui se plaignent d’être ainsi regardées, admirées, questionnées …. Comme s’il fallait imaginer que l’indifférence leur ferait plus plaisir : je n’y crois pas un seconde. ! Elles sont gorgées de fierté, ces jolies Mamans avec leur ventre rond, et heureusement qu’elles suscitent des regards et des réactions ! Alors, chacun est comme il est, il y a les (trop) curieux et les (in)délicats, certes, mais l’attention à l’autre et la bienveillance sont quand même le propre et le beau de l’humanité, non ? Reste ainsi, confiante que ceux qui te regardent sont juste gentiment fascinés par ce que tu vis : c’est beau, précieux tout simplement.

Reply
Allychachoo 30 janvier 2017 - 13 h 02 min

J’avoue que je trouve ça beau aussi cette bienveillance qui nous entoure pendant la grossesse, c’est assez précieux et ça fait du bien aussi de voir qu’il y a des moments de vie comme ça qui font la communauté. Probablement ma plus grande découverte en devenant mère ! Alors j’essaye de voir le positif avant tout dans toutes ces questions, même si parfois il y a des limite bien entendu ! Bon, j’ai de la chance : ça s’arrête aux questions, personne d’inconnu n’est venu me toucher le ventre, ça c’est le genre de choses que je prendrais mal je pense ! ^^

Reply
Elsa 29 janvier 2017 - 16 h 13 min

Bonjour,

Jolie liste, qui fait sourire les mamans de jumeaux : c’est exactement ça !
Pour ma part j’ai eu droit à 2 réflexions supplémentaires assez hallucinantes pendant ma grossesse : « Félicitations et bon courage pour l’accouchement », envoyé par mail de la part d’un de mes supérieur hiérarchique (lointain) à qui j’annonçais – par mail à 6 mois de grossesse – que j’allais être absente plusieurs mois et « ah ben tu rattrapes le retard » (sous entendu je m’étais investie dans mon boulot jusqu’à 31 ans, et qu’à mon âge canonique, c’était bien d’avoir directement deux enfants assez vite … le tout de la part d’une collègue qui a eu son enfant unique après 40 ans…). Finalement ça m’a plutôt fait rire, par contre je trouve les questions « nature » versus « PMA » assez indiscrètes (même si c’est « nature » pour moi aussi). Bonne suite de grossesse.

Reply
Allychachoo 30 janvier 2017 - 13 h 06 min

Oui, je suis d’accord, c’est des questions indiscrètes… mais assez régulièrement, je dois dire que ça débouche sur une confidence, du type « ah, moi ma fille elle a du passer par la PMA », ça c’est quelquechose que j’ai eu assez souvent (et je ne sais jamais trop quoi répondre d’ailleurs…à). Pour les remarques que tu as eu au boulot, no comment, je pense que c’est clairement assez déplacé pour que tout le monde s’abstienne, mais à croire que non hein… C’est dingue !

Reply
Aurélie 30 janvier 2017 - 12 h 18 min

Comme c’est bien d’avoir cette approche ! Moi tu n’imagine pas combien de fois j’ai eu envie de dire ce fameux « ta gueule » !!! Oui pas en vrai car on m’a appris à être polie….

Reply
Allychachoo 30 janvier 2017 - 13 h 09 min

Non mais je t’avoue que plus ça avance, moins je suis patiente… ^^ Surtout quand tu dois répéter la même chose plusieurs fois par jour, tous les jours… Même les questions simples, on n’en peut plus ! :p Des fois j’ai juste envie de ne rien dire, ou juste « oui oui » au fameux « houla, c’est pour bientôt » :p Bon, le « ta gueule » je l’ai sorti en + politiquement correct il y a quelques temps à une meuf sur le quai du RER qui trouvait que mon fils pleurait trop et que je ne m’en occupais assez… Là pour le coup, la bienveillance envers une nana enceinte, elle l’avait un peu mise de côté elle :p

Reply
Julie 9 juillet 2019 - 15 h 28 min

Je parcours ton blog entre 2 tétées… et cet article ma bien fait sourire… c droit ça… tt le temps les mm questions…. g aussi du expliquer la particularité de cette grossesse gémellaire avec le faite quelles soient ds la mm poche et les risques liés… les gens ont une connaissance basique ses vrais et faux jumeaux… et il est a la fin usant de tjs réexpliquer les mm choses… c deja pas super évident de le vivre…
Et le fameux… « quel courage » comme si on avait le choix… et pour moi pareil puisque 3 nanas… et mtn on me demande déjà si on va essayer le ptit gars… comme si javais envie de retomber enceinte… non ms jte jure les gens…

Reply
Allychachoo 9 juillet 2019 - 21 h 44 min

Ô oui c’est usant, surtout qu’on te le répète touuuuus les jours ! Heureusement ça passe après ^^

Reply

Leave a Comment